Mes réalisations,  Particuliers

Se projeter quand on fait les plans de sa future maison

Elise et Thibaud habitent près d’Angers. Ils m’ont contactée pour les aider à se projeter dans la pièce à vivre et la chambre parentale de leur future maison.

Après m’avoir fait parvenir les plans et les matériaux au sol qu’ils désiraient utiliser, nous avons eu un gros échange par téléphone, car comme pour tous mes coachings déco, j’ai besoin de savoir qui va vivre dans cette maison. Je les ai questionnés sur leurs habitudes de vie, par exemple : Est-ce qu’ils reçoivent beaucoup ? Est-ce que leur petit garçon va jouer dans la pièce à vivre ? Etes-vous maniaque ?… 
Et ensuite nous avons échangé sur leurs envies, les couleurs, les matières, le style, un babyfoot, une platine vinyle … Bref un vrai interrogatoire ;-)

LA PIECE A VIVRE :
L’emplacement de la cuisine (ouverte) était établi avec l’architecte, et Elise et Thibaud ont été très bien conseillés par un cuisiniste. Mon travail à moi est d’aider mes clients à s’imaginer dans une pièce dont ils ne visualisent pas encore les volumes.

Je travaille toujours par étape, et tous les jours j’envoie à mes clients le travail réalisé pour qu’ils puissent interagir et surtout pour qu’ils soient toujours acteur de leur projet. Ayant toutes les cartes en main, j’ai commencé par travailler sur l’aménagement de l’espace. 

• Le premier jour, je leur ai envoyé un plan de ma première idée d’aménagement. En incluant le babyfoot que j’ai eu du mal à positionner car je ne voulais pas qu’il coupe la vue sur le jardin. J’ai eu l’idée de mettre une table ronde à rallonges pour ne pas faire doublon avec l’îlot central de la cuisine. Comme ils n’ont pas beaucoup de mur, je leur propose d’ajouter un petit meuble derrière leur canapé, et de placer l’espace jeux de leur fils sous l’escalier. J’en profite pour vous préciser que dans ce dossier que j’ai dû déplacer leur canapé et leur table basse.

Grâce à ce premier aménagement, ils se sont rendu compte que le babyfoot n’avait pas sa place dans leur pièce à vivre. Ils ont dont décidé de le placer dans leur mezzanine (au dessus du salon). Ils ont aimé la table ronde, le meuble derrière le canapé et l’espace jeux.

Le deuxième jour, je leur envoie un plan un peu plus réaliste mais toujours en noir et blanc. Cette fois-ci sans le babyfoot, ce qui m’a permis d’ajouter un petit canapé 2 places.

Cet espace est validé par Elise et Thibaud.
Le troisième jour je me suis concentrée sur la mise en couleur générale de la pièce, je leur donne des idées de couleurs. Je leur propose de peindre les murs de la cuisine en bleu pour la rendre chaleureuse et la délimiter puisqu’elle est ouverte sur la pièce.

Mes clients ont adhéré à l’idée mais ne souhaitent pas la crédence en faïence bleue. Ils préfèrent jouer la carte de l’indémodable avec des carreaux de métro blanc. Ce qui est une bonne décision car s’ils se lassent du bleu, ils pourront repeindre la cuisine sans que la couleur de la crédence pose problème.

Le quatrième jour tout est validé, je peux ajouter les couleurs à mon aménagement, ce qui aidera mes clients à se projeter encore plus dans leur future maison ^-^

LA CHAMBRE PARENTALE :
Mes clients n’arrivaient pas non plus à s’imaginer dans cette pièce. Elle est en cathédrale avec une grande hauteur sous plafond et elle a 3 portes : couloir, dressing et salle de bain. Pour ce projet, j’ai fait exactement comme le précédent : j’ai procédé par étape en leur envoyant une première idée d’ambiance et d’aménagement. Peindre toute la hauteur du mur cathédrale permet d’accentuer la hauteur sous plafond ce qui donne une sensation d’espace. Je leur propose un bleu nuit, une avancée du mur qui leur permet de s’affranchir des chevets car la pièce n’est pas large (surtout qu’ils veulent un lit de 160 ^-^). Et de chiner un petit bureau qu’ils pourraient peindre de la même couleur que ce fameux mur. Ce bureau pourrait servir de coiffeuse pour Elise.

Ils sont Ok pour peindre sur toute la hauteur mais un peu moins sur le bleu marine. Elise aime l’espace coiffeuse mais elle aimerait une tapisserie pour souligner cet espace. Elise et Thibaud s’accordent pour me demander un gris chaud pour leur espace parental et ne veulent pas d’avancée en ciel de lit, mais souhaitent des chevets suspendus. Je leur propose donc une seconde proposition.

Elise et Thibaud imaginent très bien les pièces qui leur posaient problème, les travaux peuvent commencer !

8 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *