Nous avons visité la Villa E-1027 et le Cabanon de Le Corbusier

villa-E-1027

Samedi nous avons eu la chance de visiter la Villa E-1027 d’Eileen Gray et de Jean Badovici.
Je vais essayer de vous faire un petit résumé de tout ce que notre guide nous a raconté, il y a tellement de choses à dire.

Avant tout, sachez que la réservation est obligatoire. Nous l’avions prévue avant notre départ, sur le site de Cap Moderne. La visite se fait par groupe de 12 personnes maximum, elle dure 2 h et les enfants de -7 ans ne sont pas admis.

Nous avions rendez-vous à 14h dans l’ancien entrepot Cap Moderne de la gare de Roquebrune Cap Martin. Je vous ai mis quelques photos de ce lieu car je trouve qu’il a été refait avec goût et dans le respect du lieu. C’est un véritable musée qui retrace à merveille la vie et les réalisations de la joyeuse troupe de Eileen Gray, Le Corbusier, Jean Badovici et Thomas Rebutato.

roquebrune-cap-moderne

 interieur-cap-moderne

grange-cap-moderne

La Villa E-1027 est une villa de vacances qui a été conçue par Eileen Gray en 1926 avec son compagnon Jean Badovici.
Ce qui est amusant à savoir c’est pourquoi le nom de E-1027, c’est bien un truc de créatifs ça ;-)
E : Pour Eileen
10 : Pour la 10ème lettre de l’alphabet le J de Jean
2 : Pour la 2ème lettre de l’alphabet le B de Badovici
7 : Pour la 7ème lettre de l’alphabet le G de Gray
Comme ça quand vous ferez la visite vous pourrez craner un peu ;-) ou briller en société !

Nous avons marché 5mn le long de la voie ferrée pour arriver à la villa, notre guide nous a invités à nous assoir dans l’entrée face à une peinture murale de Le Corbusier.
fresque-Le-Corbusier

Nous sommes restés à cet endroit un bon quart d’heure pour que notre guide puisse nous raconter l’histoire de la Villa. Moi, je ne pouvais pas détacher mon regard de la fenêtre car j’apercevais déjà l’intérieur de la villa !
fenetre-E-1027La villa possède à l’étage supérieur : une toute petite cuisine rikiki intérieure et extérieure, une pièce à vivre avec 2 lits, une salle de bain ouverte, un grand balcon, et la chambre d’Eileen avec salle de bain. A l’étage inférieur une deuxième cuisine d’été en dessous de la maison qui est sur pilotis, une chambre pour la domestique et une chambre d’ami avec accès direct sur le jardin avec douche et solarium.

Le Corbusier y venait régulièrement et profitait de la chambre d’ami.
 chambre-amis-e-1027

Pour revenir un peu sur l’histoire de la maison, Eileen Gray n’y est venue que 3 ans, elle l’a cédée à Jean par la suite.  Juste le temps de la façonner et de la rendre agréable à vivre pour des courts séjours. Quand ils se sont séparés, Jean à donné carte blanche à Le Corbusier pour qu’il puisse s’adonner à son art favori : la peinture.

Il a donc « tagué » une grande partie de la villa. En lisant la presse, Eileen a eu vent de ces peintures murales et les a ressenties comme une agression : cela ne correspondait pas du tout à l’esprit de la villa. Elle a donc demandé expressément à ce qu’elles soient recouvertes. A ce jour il reste 4 fresques dont une qui n’est pas visible par les visiteurs.

Comme toutes les maisons de cette époque, la Villa a souffert de la guerre, puis a été délaissée et squattée. C’est en 1999 que le conservatoire du Littoral, avec le concours de la ville de Roquebrune Cap Martin, a commencé les travaux de rénovation. Elle n’est ouverte au public que depuis 2015.

la-villa-E-1027
vue-E-1027.

 lit-appoint

cheminee

salle-de-bain

lit-eileen-gray

fresque-le-corbusier

vue-balcon-E-1027

Thomas Rebutato (plombier niçois), voisin de la Villa E-1027, ouvre un bar/restaurant nommé l’étoile de mer, dans lequel Le Corbusier a l’habitude de prendre ses repas à partir de l’été 1949. Une grande amitié naîtra entre ces 2 hommes, et Le Corbusier habillera son restaurant de ses peintures murales.

etoile-de-mer-restaurant

Attenant au restaurant se trouve le fameux cabanon que Le Corbusier bâtit en 1952. Moi qui imaginais une petite cabane au milieu d’une forêt de pins, je n’y étais pas du tout, puisqu’il est collé au restaurant et il y a même une porte qui communique entre les 2 bâtiments.
le-cabanon-le-corbusier

Malheureusement je ne peux pas vous en montrer plus car les photos de l’intérieur sont interdites, je n’ai plus qu’à graver ce moment dans ma mémoire :-(
Ce cabanon mesure 3,66 x 3,66m et témoigne de ses recherches sur l’habitat (très très fort ce monsieur). A côté, il y a un atelier/ cabane de chantier où Le Corbusier travaillait. Pour ses peintures, il s’inspirait d’os ou de galets que l’on retrouve sur son bureau, comme quoi la nature a inspiré de grands hommes !
atelier-lecorbusier

atelier-lecorbusier
En 1957, Le Corbusier crée pour Thomas Rebutato Cinq unités de camping conçues sur le principe du Modulor (échelle humaine), en échange du terrain sur lequel il a bâti son cabanon.
unite-de-camping
porte-unite-de-camping

porte-unite-de-camping

Le Corbusier meurt en 1965 à Roquebrune Cap Martin d’un malaise cardiaque en se baignant.

Nell ma fille de 12 ans n’était pas enchantée de visiter cette villa, mais j’ai bien vu dans son comportement qu’elle s’est laissée emporter par la belle histoire de la Villa E-1027 et du Cabanon de Le Corbusier.

Si vous ne le savez pas déjà, nous sommes de grands fans d’architecture, et si vous l’êtes aussi, je vous propose de redécouvrir mes articles sur :

La villa Cavrois (Mallet Stevens)
La villa Noailles (Mallet Stevens)
La Villa Savoye (Le Corbusier)
La maison Louis Carré (alvaar Alto)
La maison Unal (Joël Unal & Claude Haüsermann-Coty)
La cité Radieuse (Le Corbusier)

Notre prochaine visite programmée est la piscine Molitor, vivement !
A très bientôt mes chers amis !